Maitre Gims – Pour ceux qui dorment les yeux ouverts

Maitre-Gims_Subliminal
 
 

1. L’Arrière Plan
Maitre Gims  

Eh Merde

[Intro] Sexion d’Ass… aut !
Asso-asso-assonance, Asso-asso-75
Eh merde !
Je crois que j’suis le genre de type qui déboule tous les milles ans
J’suis assez imminent, un peu comme l’AC Milan
Kinshasa les point serrés si t’en es un
Pour mes Ivoiriens, Maliens ou Guinéens

[Couplet 1] Le genre de truc qui finit mal, plus tu cries fort moins j’ai la haine
Peux tu compter le nombre de meufs qui lâche leurs phones à GDN ?
Ca y’est tu crois toucher ta prime parce que tu m’as enfermé
Des zaïrois comme moi y’en a même jusqu’à Montfermeil
Le but c’est pas : Ça y’est, je kicke et tu ffe-ki
Les caméras… d’Hollywood… pour un bête de pe-cli
Y’en a qui sont encore dans le diez genre, taper des gueu-ta
D’autres font les cons sur du David Guetta
Pour la plupart des grandes guerres à quoi bon s’dire « Moi j’étais àl » ?
Même les mômes ont un penchant pour les jeux gores comme GTA
C’est pour les mecs comme Maska, les passionés du one-one
V’là que le son né-tour en boucle y’a même les pubs sur Game One
Le détenu a le droit à son putain de mandat
Moi l’état me feinta comme Shabani Nonda
Et sa femme ma foi s’approprier notre femme
Néfaste, naufrage, j’ai glissé sur le sol sale
Oh ! Oh ! Oh ! Oh ! Hé ?!

[Refrain: A.D] Tu veux des titres ? (ouais)
Tu veux des gifles ? (ouais)
Tu veux des lignes de rimes, de doctrine
Pendant que d’autres tripent
D’autres teams rejettent le Din
Digne d’être un homme, fuck les ding et les bling-bling

[Couplet 2] T’es Obiwan Kenobi ? Y’a pas de galère moi j’suis Yoda !
Pire encore j’suis l’gros requin qui crève la dalle dans l’eau iodée
J’ai les bras coincé dans le piège à loups
J’suis à 1000 jours de captivité
Le sol est froid si je lève la tête y’a le gun du braconnier qui me frotte
A ton avis pour me sentir mieux, il me faut de l’eau ou du saké ?
Mon flow provient du Mordor j’ai pas besoin d’Frodon Sacquet
Là c’est le Prototype, si toi t’es Nesta moi je suis Totti
Moi je sais qu’j'tiens l’coup donc au pire des cas j’suis Shevshenko
Seul un te-bê se ficha tout en sachant que poser un 16 avec moi ces da-dar
Prend pas tes aises et n’oublie surtout pas qu’il n’y a pas 2 semaines tu n’etais qu’un tétard
D’toute façon c’est la moindre des choses, ce putin de débit ne fais que débiter
Mais-mais qu’est-ce que c’est que ce bête de flow qui ne fait qu’ébranler nos putin d’habitats ?!
Salop les sélérats s’éléminent seulement c’est les rites
Sachez que Gims c’est l’élu sous le nom solennel ses limites s’éliminent sans le dass se qui nous tue doucement cest la dass!
J’suis sous les commandements divins
Si je suis la pourquoi t’es pas devant
T’es pas de ma team
Té-ma comment je kick
T’es pas compatible

[Refrain X2]

Face aux jungles, trop tête en l’air le ciel je scillone
Les meufs imitent les mecs et deviennent toutes des lionnes
Evite de trop stagner quand tu vois que ça papote peu
La guerre est déclarée j’y participe et tes pote pleurent
Les cycliste inhale toujours la même dope
Le mois du ramadan on se réserve toujours les même date
Putain d’quartier té-ci pas crédible
Merde il m’faut le salaire de Tracy Mcgrady
Ca va durer encore combien de temps man
Déjà que l’école c’est con mais je reste cool
Je rie comme Jack Nicolson
Chiant d’toujours passer pour le plus con des Daltons
Non mes problèmes commencent à peser plus de 9 tonnes
Tu crois que je vais me foutre en l’air juste parce que personne m’aide?
Rien a secouer de tes projets de mes deux
Tu sais un jour ou l’autre je serai forcé de crier May Day
Apporte moi de bons conseils si je tombe dans le « Baby Baby »
Des clashs et des clasheurs rentrent dans la cage ou de gaziers
Pouvoir empocher des projets
Belek les cons je dois éponger
Des pacotilles, pas le temps de tâter le terrain
Trop tentant quant tout n’était même pas la pour ça pour certaines tes-tar

[Refrain X2]
 
Lyrics

2. Eh Merde !
Maitre Gims  

M'Arrêter

[Couplet 1] Pas ma faute à moi s’t'as app’lé mon paradoxe
Dieu merci, moi j’suis bien par rapport aux paranos
Faut savoir ramener du lourd quand c’est pas marrant
Mon flow traverse les mers à bord d’un des catamarans
Comme toi je connais les années délires
Se retrouver à trois, quatre dans un seul lit
Si j’aurais pu j’aurais gardé l’anonymat
La guerre des keufs était des cadeaux comme XXX
Ne m’oblige pas à tir-sor l’débit nébulaire
Gauche, droite et tout à coup l’ennemi n’est plus là !

Rien à faire, vois c’que l’Etat m’a fait

Y en a qui arpentent seuls et n’ont pas d’amis
Y a ceux dont les amis sont devenus des ennemis
Y a ceux qui paient-ra bien avant l’époque des Benny-B
Y a ceux qui sont dotés de poisse comme les Kennedys
Taper des pompes afin de t’taper des bombes
Mon débit pose des bombes
Ça c’est pour ceux qui m’épaulent !
Tu peux te péter les dents, si t’es pas doté d’un don
B-b-bai-baisse d’un ton, c’est la loi du béton !

[Refrain] M’arrêter en cours de route, franchement toi t’es cinglé
J’suis l’éléphant qu’les braconniers veulent épingler
J’ai brouillé les pistes donc t’in-t’in-t’in-t’inquiète !
M’arrêter en cours de route, franchement toi t’es cinglé
J’suis l’éléphant qu’les braconniers veulent épingler
J’ai brouillé les pistes donc t’in-t’in-t’in-t’inquiètes !

[Couplet 2] Ça fait mille ans qu’j'attends l’feu vert
T’as une grande gueule, c’que tu dis faut l’faire
Ambiance rée-soi, puis ça s’castagne
J’veux pas qu’les mômes constatent qu’on s’tape
Tu peux t’écrouler comme un pote, ou comme une te-boî d’intérim
T’as intérêt à assurer XXX pourris de Paris
La réput’ faut pas qu’je ternis
Faut bien que j’sois killer en série
J’atterris, tu péris
Où sont ces putains d’terrains conquéris ?
Moi et mes frères et sœurs on redoutait les baffes du daron
Sortir le matin, rentrer l’soir ou se barrer quand ça t’arrange

Rien à faire, j’commence à m’y faire, vois ce que l’Etat m’a fait

Seigneur : préserve moi de terminer tétraplégique ou parano
Ça c’est l’ghetto : se faire enculer par un frère ou par un autre
Sexion D’Assaut : oui c’est l’équipe, t’as pas pigé apparemment
Tu veux qu’j'l’écrive en majuscules, noir sur blanc, mot par mot

[Refrain] M’arrêter en cours de route, franchement toi t’es cinglé
J’suis l’éléphant qu’les braconniers veulent épingler
J’ai brouillé les pistes donc t’in-t’in-t’in-t’inquiète !
M’arrêter en cours de route, franchement toi t’es cinglé
J’suis l’éléphant qu’les braconniers veulent épingler
J’ai brouillé les pistes donc t’in-t’in-t’in-t’inquiètes !

[Pont] XXX t’a monté la vie
Pour bouger loin de là, ouais
Ma vie n’était qu’un mirage
Donc rendez-vous dans l’au-delà
XXX t’a monté la vie
Pour bouger loin de là, ouais
Ma vie n’était quand mirage
Donc rendez-vous dans l’au-delà

Pourvu qu’y'ait d’la veine, t’es qu’un drôle d’énergumène
Comme les quatre saisons : c’morceau est éphémère
Pourvu qu’y'ait d’la veine, t’es qu’un drôle d’énergumène
Comme les quatre saisons : c’morceau est éphémère

[Refrain] M’arrêter en cours de route, franchement toi t’es cinglé
J’suis l’éléphant qu’les braconniers veulent épingler
J’ai brouillé les pistes donc t’in-t’in-t’in-t’inquiète !
M’arrêter en cours de route, franchement toi t’es cinglé
J’suis l’éléphant qu’les braconniers veulent épingler
J’ai brouillé les pistes donc t’in-t’in-t’in-t’inquiètes !

 
Lyrics

3. M’Arrêter
Maitre Gims  

Du Coq à l'Âne

[Sample : Jacqueline Boyer] Dans la prison de mon coeur
Dans la prison de mon coeur
Dans la prison habitée par ton ombre

[Couplet] On s’est fait marabouter
2 ans pour la quelle mariage à buté
Sur autrui c’est le Big Bang
Le rêve des mômes les big pecs
Le torrent me mena, dans la melée faut meler
Félé, fait le, 9ème zone flow fé-neu
Ca fait mal forcément
T’es bé-ton sur ciment
Reculez y’a 6 mètres
Faut pas que les condés s’y mettent
Ca devient systématique
Sexion d’Assaut #Zone sismique
La peur bleue d’un suce bite
Rythmique, violent break-beat
Je ne dors que très peu
Me vé-le très tôt
Elevé au tête à tête
Sache que le ein-s j’ai très peu de tété
Maître Gims, la mauvaise case j’ai coché
En miniature sur la pierre black quand condamne son 9ème ricohet
Ils m’ont pris pour un pédé, en quelque sorte ils se moquent de moi
Le problème c’est que l’eau de javel avait déteint ma ceinture noire
Putain de merde, j’vois lois mais ça me donne pas le droit de trop en faire
Eh les mecs j’ai du boulot j’suis de mèche avec la troposhpère
La Terre n’est qu’un matelat géant, les milliardaires ont pris le coussin
Le torticolis c’est pour les pauvres et sous le sommier les pauvres cons
J’suis un géant comme Gulliver, j’fais du golf avec la Géode
La Seine étanche ma putain de soif avec un arrière goût de chiote
Franchement, ma putain de vie moi je m’en plains pas
J’aurais voulu être cuis un peu comme Ahmadou Bamba
Flemmard, ça c’est tout oim
La brêche, elle est sur le toit
Dans le vagin des doigts
Vierge le résultat d’une dou’a
Ce qui doit être dur j’crois que c’est l’homme
Les combats s’font à la lame
Pris de peur t’es mon alarme
Halal versus haram
Bonjour, bonsoir au pire je check mais voilà sans plus
Y’en a qui se font tarot, ressere les fesses la bite ne ressort plus
A chaque pays sa catégorie, les catins gol-ri
Du coq à l’âne je passe, les singes, les gorilles
Ils m’ont demandé : « Djuna Ghandi pourquoi tu parles mal ? »
Je leur ai dit : « C’est la merde, j’ai pas les phrases à l’autre De Palmas »
Merde, c’est mort avant le commencement
Les keufs arrivent me contrôler, on sait déjà comment on se met
La neige ne touche pas le sol, ça sent mauvais sûrement pas le mafé
Les jeunes tré-ren en scène et les vil-ci ché-ca leur insignes
Parfait, dès à présent le public va baver
J’suis inquiétant tel un pédo qui passe son BAFA
Je ne citerais pas de bêtes de poèmes
Ahki j’suis paummé, j’suis cette putain de cerise bé-tom d’un pommier
Puis à l’école j’veux pas y retourner
Ils veulent m’apprendre à vivre comme eux, mais on ne rempli pas un verre retourné
Moi j’suis pas dans l’lot mais dans l’eau
Quand ils t’expulsent ils te mettent dehors, si il fait froid il t’foutent au tel-ho
On veut plus de moi comme ce putain de froid qui suit les clochards
J’veux marquer le public, me faire p’tit comme Didier Okocha
On cherche tous un endroit chaud, un lit un sommier
C’est dar un peu pour tous car même E.T recherche une son-mai
Je me suis fait ouèt’ comme une ti-peu qui rentre à miniut
C’est la faute du grand frère donc s’il te plait des grandes baffes mat lui
Akhi, j’suis pas renté à la maison hier
Le monde serait different si Molière avait une musolière
J’veux changer d’identité comme l’autre Cassius Clay
Faut que je le note sur les phases sinon je parait comme un gars suspect
Mais qui a dit que les pigeons n’avaient pas le vertige
J’me trouve au bout de la rue, les wacks MC finissent d’un fétiche
Et sans te mentir ce pays me facine
Mais pendant ce temps le très-haut m’surveille comme un bébé volant d’une bassine
J’suis négligé comme un sans abri
Pourtant j’suis al mais on me voit ap comme une putain de forêt sans arbres
Attention, sois attentif comme aux échecs
Les femmes-objets à chèques, le film de boule dans Devil Shake
T’as mis une pute enceinte, comment tu fais là ?
Des coups dans le placenta t’en places un tas ?
Les rois nous expulsent, sur les terres mères nos papas iront
Donc on veut nos noms sur nos maillots comme Babayaro
Dans mon passé, j’ai fréquenté des meufs un peu fofoles hein
Pour les Diallo, Keita, Bass, Kossi, aussi Fofana
Putain, mais qu’est ce que tu veux qu’on te dise
Quand l’orgeuil il prend le dessus lorsque ton fils te contredit
Moi tu me vois te me calcules pas comme les feuilles mortes sur ton passage
Oui j’ai déjà fummé du shit faut surtout pas que papa le sache
Wallah, y’a même des chiens ils taffent y’en a ils font chercheurs de beuh
Mon raisonnement est vrai et faux c’est p’têtre du à ma couleur boue
Tout se passait plus ou moins bien, ambiance pépère à la raque-ba
Ils m’ont fait pas mal de XXX depuis que j’ai dit « Allah akbar »
Ces gens m’ont refusé juste parce que maigre était mon CV
J’XXX à Kinshasa si jamais mes rimes font ses XXX
C’est dur a concevoir mais l’être humain n’est qu’une giclée d’eau
L’orgueil c’est très mauvais mais ça m’empêche pas d’dire « J’éclate tout »
Le son et les fractures sont de mèches j’savais « Tu vas faire quoi ? »
J’ai peur pour l’autre monde déjà qu’ici j’bé-tom sur du verglas
Avec ou sans menaces si ça me plait j’vais me taire
Mon flow ils veulent le traire et me foutre dans le tri
Dégouté, comme un végétarien dans le Mc Donald’s
J’débute au mac tenace, mitard, passé, taulard
Et mon coeur palplite, à chaque virage dans le métro
Et pose ta cravate vert nuit, les gens m’nuisent, ça chuchote rué vers l’or
Du mouton dans tu pur porc, un pote qui perd un pur pote
Contact avec l’extérieur, les avocats les détenus
Les habitants de la nète-pla…

Ah putain, hé t’sais quoi ?
Viens on arrête là
Sinon demain, j’vous jure on est encore là
Trop de choses à dire, pour ça qu’on dort les yeux ouverts

[Outro]x2
Les quartiers chauds, les mômes qui s’tapent
Les quartiers chauds, les mômes qui stagnent
Les opprimés, les gens des squats
Va savoir les gens disent quoi
C’est le nouvel air, nouvel air
C’est le nouvel air, nouvel air
C’est le nouvel air, nous vé-le
Nous force à ouvrir nos volets

 
Lyrics

4. Du Coq à l’Âne
Maitre Gims  

Sale Époque

[Couplet 1] Propos racial d’un jeune merdeux, j’veux pas finir vieillard gâteux
L’école n’a plus vraiment de but, à part que un et un font deux
L’orgueil, la cause des éloges, un homme nourri est logé
Il vit au dessus de ses moyens donc le luxe devint un délit
Une femme et un pitbull ont accomplis l’acte sexuel
Un père de famille reçoit ses hôtes aux heures tardives d’un soir sans lune
Les filles, les fils de diplomates inhalent de l’aya
Soixante pourcent de ceux qui rentrent en boîte, rentrent faya
L’été devance le printemps, l’hiver lui dit : « J’y peux rien »
La pub engage des grosses garces, c’est vraiment Mars, le champs de Mars
Parles nous un peu des droits de l’Homme, j’suis là ça fait des années
J’veux pas voir p’tit frère zoner ou bien m’dire : « Il m’faut une son-mai »
Vision lugubre, j’ai cru tourner un film d’horreur
Fallait du temps pour se rendre compte que la canicule n’a pas d’horaires
J’me tèj’ du haut du Big Ben, j’suis p’t'être même un X-men,
L’évolution vois où ça mène, les spécimens, espèce humaine

[Refrain] C’est l’époque où j’me sentais invulnérable face aux autres
Et très souvent j’repense aux soces
C’est l’époque où j’me sentais invulnérable face aux autres
Et très souvent j’repense aux soces

[Couplet 2] J’ai la langue dans l’une des prises, la multiprise putain c’est dar
Et comme un keuf j’arrive trop tard, cette sale époque m’aura tôt ou tard
Comment te dire : « Chérie, je t’aime », si de nos jours c’est une faiblesse ?
J’ai fais l’idiot oui aç j’avoue, j’ai écouté du Aznavour
Prise d’otage au Kosovo et pris de peur ces cons s’en vont
Wesh les mecs c’est quand qu’on se voit pour papoter d’la cons’ qu’on vend
Qu’on prenne leurs yeux les poules tolèrent, et c’est la mode des boucles d’oreille
Moi j’pensais pas qu’ces boucs t’auraient, en plein l’époque des pulls polaires
Issu des quartiers mal polis, le réglement moi j’l'ai pas lu
Pour les cances-va ça s’barre au bled et Inch’Allah t’as pas l’palu
D’un nu courbé vers l’illicite, la BRB m’a p’t'être tricard
Trop souvent il eu l’coeur triste, si j’me fais penser à Oliver Twist
Comment finir un jeu d’plateforme, si t’es dépourvu de carte mémoire
Et des cauchemars du mandat d’dépot comme si tu criais : « Gardez moi »
Le gigolo demande la vieille dans la chambre, est-ce qu’elle y est ?
Elle a encore la force de quer-n’ mais pas d’descendre l’escalier

[Refrain] [Couplet 3] Papa m’l'a dit et je l’ai fais, : « Ne parle pas aux inconnus »
Tu risques fort de te faire ta face ou d’terminer dans un taille basse
Et au fait, bravo le coup de l’expulsion à six du mat’
Ca a baisé grave la mille-fa et retardé l’que-tru des fafs
Mais heureusement que y’a des gens biens, car j’crois bien qu’l'espoir m’échappait
Mais j’tiens à préciser quelque chose : « Le tout puissant ne dort jamais »
Y’a des vols assez fréquents comme celui du flow XXX
Dur, dur, d’en faire encore comme le développé couché
Ça sent mauvais mais qu’est-ce que c’est, j’crois qu’la réponse est à mes pieds
Moi si j’vie vieux, j’veux faire des choses intéressants comme l’Abbé Pierre
J’entends des voix, des coups d’sabots, tellements hardcores, pas l’temps d’crier
Mes bras m’font mal, j’crois mon ancêtre a ramé dans un négrier
Et assidus dans tes sourates, c’est assez dur ça tu l’sauras
Pas si dur d’être assidu quand ça chuchote des assedics
T’as pas remarqué que quand tu marches vers les pigeons soudain ils volent vite
J’crois qu’c'est l’instant d’survie, la phrase mythique ici c’est : « Faut l’fric »

[Refrain]x2

 
Lyrics

5. Sale Époque
Maitre Gims  

 

6. Tsunami permanent
Maitre Gims Feat Black Mesrimes – Barack Adama – Maska – Lefa - JR O Chrome  

 

7. L’Èspéciment De L’Espèce Humaine
Maitre Gims Feat Carole  

 

8. Je Dors Les Yeux Ouverts
Maitre Gims Feat Koma  

Pour ceux qui dorment les yeux ouverts est un maxi sorti fin 2006 du rappeur Maitre Gims.

 

 

 
 
previous next
X